Pianos Magne
Pianos Magne

Accueil > Les nouvelles > Pleyel F 1965 - entretien

Pleyel F 1965 - entretien

lundi 30 septembre 2019, par Grégoire Magne
mise à jour lundi 30 septembre 2019

Ce Pleyel date de 1965, et a été construit après la fermeture des usines Pleyel de Saint-Denis, au sein de l’usine Gaveau, dans laquelle les trois marques Pleyel, Érard et Gaveau ont été réunies jusqu’à la fin de production en 1971.

Sa structure harmonique, son cadre et son plan de corde sont identiques à ceux des Pleyel F antérieurs ; la mécanique est différente, les mécaniques spécifiques à Pleyel ayant été produites par Schwander Paris, qui a cessé la production en 1954. Il s’agit d’une mécanique Schwander conventionnelle, ayant abandonné le montage des marteaux sur peignes métalliques, spécifique à Pleyel.

Relativement récent, le piano est en bon état structurel, mais il n’a pas été entretenu en profondeur depuis quelques décennies. L’intervention concerne une révision de la mécanique, dont les marteaux d’origine peuvent être conservés.

L’ensemble clavier et mécanique a été emporté en atelier pour nettoyage et révision complète.

En très bon état, mais un peu durs et marqués, les marteaux d’origine sont poncés et reçoivent un pré-piquage à l’étau.

Le travail sera ensuite affiné note par note dans le piano.

Le clavier est révisé : rectification de l’alésage du balancier, nettoyage intégral des touches, du châssis, et surtout, des pointes de balancier et d’enfoncement. Les garnitures des mortaises sont conservées.

Chez les propriétaires du piano, la mécanique révisée peut être réglée.

Dans un premier temps, recherche de la bonne cote de dressage du clavier, en fonction de l’échappement et de la chasse.

Puis le dressage est fait, suivi de l’enfoncement, et de l’ensemble des réglages, repris à zéro comme sur un piano neuf.

Les étouffoirs et le mécanisme font l’objet du même soin, nettoyage, lubrification, réglage.

Ce piano permet maintenant une pratique de la musique de chambre, et le travail quotidien d’une élève de conservatoire.