Pianos Magne
Pianos Magne

Accueil > Mots-clés > pianos (marques)/Érard

pianos Érard

mise à jour samedi 23 mars 2019

Érard était un fabricant de pianos et de harpes français, fondé à Paris en 1781.

Érard est l’auteur de nombreuses innovations qui ont posé les fondations du piano moderne, en particulier la mécanique de piano à queue à échappement, brevetée en 1821, les agrafes, les cordes filées.
Acteur majeur de la facture de pianos européenne, réputé pour sa salle de concerts, ses harpes, ses nombreuses inventions, et ses grands pianos à cordes parallèles, Érard est en difficulté dès le début du XXe siècle et fabrique dans l’entre-deux-guerres surtout des pianos quart de queue (le crapaud modèle 33 de 1m33, le très petit quart modèle 00 de 1m58, et le superbe modèle 0 de 1m80), la production du piano de concert modèle 3 cessant en 1931.
Après la Seconde Guerre Mondiale, la production se limite peu à peu jusqu’à être réduite au crapaud modèle 33 et à un piano droit de taille très réduite, le Mezzo (hauteur 105). Bien que d’apparence modeste, cette production du XXe siècle est de très haute qualité.

L’entreprise a fusionné avec Gaveau en 1959 sous le nom Gaveau-Érard, puis avec Pleyel, les trois marques étant regroupée en 1961 sur le seul site de production historique de Gaveau à Fontenay-sous-Bois.
Le nouveau groupe est cédé à la société d’assurances La Paternelle en 1963, et la production a cessé en 1971. Depuis, les pianos portant cette marque ont été produits par divers fabricants en Allemagne (Schimmel) et en France (anciens pianos Rameau), et n’ont rien de commun avec les pianos Érard d’avant 1971.
Le registre de numéros de série Érard indique un transfert de fabrication vers Schimmel à partir du numéro de série 133300. Le dernier piano fabriqué est daté de février 1971.

Les pianos Érard « historiques » font partie des pianos d’occasion qui peuvent être proposés à la vente par Pianos Magne.